Profil en vedette — Justin, Directeur général d'une coopérative de marchés de producteurs en Nouvelle-Écosse

Justin : Directeur général d'une coopérative de marchés de producteurs en Nouvelle-Écosse

Justin croit que les petites entreprises communautaires ont le pouvoir de susciter un changement social et économique durable. Établi à Dartmouth, il chapeaute actuellement une coopérative formée de plus de 40 marchés de producteurs représentant 1 500 entreprises exploitées en propre partout en Nouvelle-Écosse. Son équipe travaille avec des producteurs et des marchands de produits alimentaires locaux aux quatre coins de la province et leur fournit les renseignements, les ressources et le soutien dont ils ont besoin pour offrir leurs produits au marché.

Le mouvement en faveur de l'achat local est largement répandu sur la côte est, et la Nouvelle-Écosse a établi des cibles ambitieuses en matière d'alimentation locale. En effet, elle a pour objectif de produire localement 20 % de tous les aliments consommés par les Néo-Écossais d'ici 2030. Cela représente un défi dans la mesure où la province dépend principalement de l'importation d'aliments et qu'elle affiche le taux d'insécurité alimentaire provincial le plus élevé au Canada. Sans intervention extérieure, elle aurait de la nourriture pour tenir l'équivalent de 48 heures, ce qui est loin de suffire à nourrir la population. Justin souhaite encourager les cultivateurs à produire et à vendre leurs cultures en Nouvelle-Écosse pour réduire la dépendance des collectivités aux produits alimentaires préparés et emballés, qui s'avèrent souvent plus chers et non locaux.

Les marchés de producteurs ont besoin d'un soutien considérable pour fonctionner. Ils peuvent s'établir à peu près n'importe où — église, centre communautaire, champ de foire —, pour autant que l'espace soit ouvert et accessible au public et qu'un permis de marché public soit acheté. Trouver le bon emplacement peut toutefois représenter un défi pour les marchés impliquant la préparation de produits alimentaires, car celle-ci doit se faire dans une cuisine inspectée de façon commerciale, qu'elle soit située sur le site ou non. Étant donné que les marchés de producteurs de Justin sont orientés par une politique « produisez, cultivez, cuisinez », tous les marchands doivent assurer la production de leurs produits.

Justin croit que la mise en place de systèmes liés à l'alimentation locale présente un certain nombre d'avantages qui créent un effet d'entraînement positif dans la collectivité. Sa coopérative vise non seulement à encourager les producteurs locaux à intégrer le réseau de marchés de producteurs, mais à leur donner les moyens de réussir en les guidant sur le chemin de l'autosuffisance dans l'écosystème de l'alimentation locale. En se joignant à un marché de producteurs membre d'une coopérative, les producteurs accèdent non seulement à l'espace nécessaire pour mettre sur pied et exploiter leur entreprise, mais reçoivent les ressources et l'orientation dont ils ont besoin en cours de route pour favoriser leur réussite. Par le biais de formations en personne, de webinaires et de ressources en ligne, les marchés et les producteurs ont accès à un vaste réseau de membres composé de gestionnaires, de personnel de soutien, de bénévoles et d'autres marchands qui se rassemblent pour promouvoir et soutenir l'entreprise locale.

Ce cadre favorise le processus d'incubation. En offrant les ressources, l'accompagnement et l'orientation nécessaires, Justin espère soutenir tous les producteurs et particulièrement les groupes marginalisés qui ont toujours eu de la difficulté à se tailler une place dans le monde de la petite entreprise. Ses marchés ont permis à de tels groupes de vendre leurs produits pour évaluer la demande des clients moyennant des coûts initiaux peu élevés souvent situés entre 15 $ et 35 $ par semaine. Justin tient également à ce que les marchés de producteurs soient accessibles à tous les membres de la collectivité. Son équipe a ainsi lancé un programme de bons alimentaires qui fournissent aux ménages dans le besoin des crédits échangeables contre des produits frais offerts par les producteurs participants. Au cours de la troisième année du programme en 2021, 27 marchés de producteurs y ont pris part et ont distribué à plus de 500 ménages des bons d'une valeur totalisant au-delà de 250 000 $. Dans le cadre des enquêtes de fin de projet, ces producteurs ont mentionné les retombées économiques positives et les avantages sur le plan social dont ils ont tiré parti. Ils ont entre autres souligné le fait d'avoir pu offrir aux gens des options santé et d'avoir sensibilisé leurs enfants à l'importance de la production et de l'achat locaux. Histoire de boucler la boucle, beaucoup de personnes ayant bénéficié de bons alimentaires ont par la suite commencé à vendre des produits au marché!

Avec son équipe, Justin tente d'instaurer un écosystème de services qui sera en mesure de soutenir les marchands de produits alimentaires. Dans cette optique, il s'est associé à des organisations, comme le Centre for Women in Business et l'Immigrant Services Association of Nova Scotia, ainsi qu'au programme YREACH du YMCA. Il a aussi établi des partenariats avec des établissements d'enseignement postsecondaire comme les universités Dalhousie, Acadia et Mount St. Vincent afin de pousser plus loin les recherches sur l'insécurité alimentaire et d'explorer les moyens par lesquels les producteurs peuvent contribuer à y remédier.

Justin souhaite une mise en lumière plus transparente des retombées économiques positives de l'agriculture locale. Des données issues du Recensement de l'agriculture de 2021 peuvent aider les défenseurs de l'alimentation locale comme lui à mieux comprendre le lien qui unit les producteurs et les consommateurs d'aliments cultivés localement. Les données les plus récentes du Recensement de l'agriculture de 2021 révèlent que plus de 4 100 exploitations agricoles ont déclaré avoir recours aux marchés de producteurs pour vendre des produits agricoles destinés à la consommation humaine directement aux consommateurs. Les coordonnateurs de marchés de producteurs peuvent également utiliser l'outil cartographique du Recensement de l'agriculture pour en apprendre plus sur l'état actuel des exploitations agricoles au Canada. Cet outil leur permettra de découvrir le type d'exploitations agricoles que l'on trouve dans différentes régions du pays. À l'aide de ces renseignements, ils pourront déterminer les meilleurs endroits où installer un marché de producteurs dans leur collectivité locale.

Les données du Recensement de la population de 2021 et du Recensement de l'agriculture de 2021 continueront à être diffusées tout au long de 2022. Restez à l'affût des plus récents renseignements!


Signaler un problème sur cette page

Quelque chose ne fonctionne pas? L'information n'est plus à jour? Vous ne trouvez pas ce que vous cherchez?

S'il vous plaît contactez-nous et nous informer comment nous pouvons vous aider.

Avis de confidentialité

Date de modification :